Analyses œnologiques & agroalimentaires

Brett scoring: Traitement de décontamination des vins

Une nouvelle pratique œnologique sur le traitement des vins par un couplage de technique membranaire et de charbon actif pour réduire un excès de 4-éthylphénol et 4- éthylgaïacol a été admise (Resolution OIV-OENO 504-2014). Ce traitement physique consiste à utiliser des technologies associant la nano-filtration et le traitement par charbon actif désodorisant avec l’objectif de réduire les teneurs en 4-éthylphénol et 4-éthylgaïacol d’origine microbienne qui constituent un défaut organoleptique et masquent les arômes du vin. Par ailleurs, un Code des bonnes pratiques vitivinicoles destinées à prévenir ou à limiter la contamination par Brettanomyces a été adopté (Résolution OIV-OENO 462-2014). Parmi les processus qui altèrent la qualité du vin, la production de phénols volatils par les Brettanomyces est largement répandue et de plus en plus problématique. La maîtrise de Brettanomyces constitue l’un des aspects importants en matière de vinification, les Brettanomyces sont impliquées dans l’altération du vin en conduisant à des défauts aromatiques. Ce code détermine les mesures devant être mises en place dans les vignes et les caves afin de contribuer à réduire les risques liés à la présence de Brettanomyces