Analyses œnologiques & agroalimentaires

Brett scoring: Technique de préfiltration des vins

La filtration tangentielle consiste à faire circuler le liquide à filtrer parallèlement à une membrane poreuse sous l’action d’un gradient de pression, le liquide passe au travers de la membrane et se clarifie. Le flux tangentiel crée des turbulences, des contraintes de cisaillement qui limitent l’accumulation de particules à la surface de la membrane, et retarde son colmatage. La filtration ou microfiltration tangentielle ne requiert pas d’adjuvants de filtration et ne produit pas de déchets solides

Les membranes de filtration tangentielle sont caractérisées par leur porosité, leur perméabilité, le diamètre moyen des pores et la répartition des diamètres autour de cette moyenne. En œnologie, des diamètres moyens de 0,2 µm sont les plus utilisés. Elles sont constituées d’une couche support et d’une couche filtrante de très faible épaisseur et peuvent être organiques, élaborées à partir de polymères de synthèse ou minérales, constituées de couches de céramique poreuse.

La microfiltration tangentielle peut intervenir aux différents stades de l’élaboration et de stabilisation microbiologique des vins : mutage des vins doux ou liquoreux par élimination de la biomasse levurienne ou stabilisation microbiologique précoce des vins où le risque de déviation est important (Brettanomyces et bactéries lactiques de contamination). Dans ce cas précis, la filtration tangentielle constitue une alternative aux technologies curatives généralement utilisées comme la flash-pasteurisation ou le sulfitage massif. La filtration des vins avant embouteillage en alternative à la filtration par alluvionnage, suivie d’une filtration finale sur plaques ou cartouche, représente l’application la plus courante de la filtration tangentielle Avec le développement de filtres tangentiels polyvalents moûts-vins, la filtration tangentielle pourrait connaître un avenir pour la clarification des moûts blancs et rosés avant fermentation alcoolique et être utilisée à la place du débourbage statique, de la centrifugation ou de la flotation.

La filtration ou microfiltration tangentielle ne requiert pas d’adjuvants de filtration et ne produit pas de déchets solides. Le fonctionnement du filtre peut être automatique et le filtre facile d’utilisation.  La filtration tangentielle bien conduite permet une meilleure conservation des caractéristiques organoleptiques (potentiel aromatique et polyphénolique) par rapport à des filtrations sur terres classiques. La clarification est obtenue en une seule séquence avec une turbidité finale inférieure à 1 NTU, et ce même pour des liquides chargés ce qui autorise des gains de main d’œuvre non négligeable.